F 2010  année de la biodiversité  © CBD
qqqqqqqq
 
> Qui sommes nous?
> Eric K. Noji
> Notre action
> L’enjeu
> Des solutions existent 
> Notre réponse 


Global Biodiversity Protection

Chers amis
Mon nom est iveta SEIDLOVA, je suis fondatrice et présidente de Global Biodiversity Protection  depuis septembre 2009.
J’ai été élevée à la campagne par ma famille et notamment par mon père, ingénieur des eaux et forêts , comme mes grands parents, dans un contexte profondément imprégné du respect de la nature et de la biodiversité. Ma propre sœur est elle-même paysagiste. Aujourd’hui j’ai développé une énorme sensibilité pour la biodiversité, j’ ai compris la nécessité pour l’homme de préserver la Terre et de vivre d’une façon saine. Je me suis complètement investie dans ce projet auquel j’apporte une sensibilité globale et une énergie considérables qui fait de moi naturellement le moteur de l’Association.

Je suis née en République tchèque et, en tant que mannequin, j’ ai eu le privilège de voyager dans le monde entier, d’être confrontée à la variété des cultures et des espèces et de rencontrer des gens gens intéressants  trés sensibles à l’état de la planète , ainsi que des décideurs de tout premier ordre avec lesquels j’ai eu l’occasion d’échanger sur les grands défis auxquels l’Homme est aujourd’hui confronté. Au cours de mes différents entretiens, ces interlocuteurs ont eu l’occasion d’attirer mon attention sur la nécessité de préserver la biodiversité, confortant ainsi ses propres convictions.
Aujourd’hui je suis trés sensible au risque présenté par le réchauffement climatique de la Terre et entend mener un combat fondé sur une approche scientifique (action basée sur des faits avérés et vérifiés), afin que s’instaure dans le monde, une civilisation plus évoluée, plus « verte » et plus saine
.

Iveta Seidlova

Description : Conservation, utilisation et protection durable des ressources naturelles, comprenant les plantes, les animaux, les gisements minéraux, les sols, l’eau potable, l’air non pollué, les sources d’énergie fossiles, telles que le charbon, le pétrole et le gaz naturel.
La protection des espèces menacées, lutter contre la déforestation, soutenir le développement des pays tout en préservant les ressources naturelles : comment concilier toutes ces problématiques essentielles pour notre avenir ? Notre projet s’inscrit dans le cadre des recommandations du sommet de Kyoto (entré en vigueur à partir de 2005) sur l’environnement qui a été suivi par le sommet mondial de Copenhague (du 7 au 18 décembre 2009) Le Bénéfice global de notre Projet : Conduire la nouvelle génération a envisager différemment sa relation à son environnement de manière à établir une relation respectueuse avec la Planète, qui permettra à l’humanité de développer une nouvelle civilisation noble , qui s’inscrira dans un développement universel, harmonieux et durable.
Concerné par les crises de la biodiversité dans le monde et d’autres problèmes environnementaux. GBP travaillera principalement à la protection de la faune et de la flore, les océans et les rivières. notamment en Afrique.

Déontologie : GBP s’interdit toute ingérence politique auprès des Etats et autres Collectivités son approche est purement humaniste et fondée sur le respect de la liberté d’opinions et du pluralisme de cultures, lequel, pense t’elle, contribue positivement au développement humain et à la préservation séculaire des territoires. A ce titre, GBP, structure non sectaire et soucieuse d’efficacité, n’exclut a priori aucun contributeur, Etat ou Entreprise. Pour autant, GBP se réserve le droit de choisir librement ses domaines d’intervention géographiques et de refuser des dons, à l’aune de sa Charte déontologique, qui s’inscrira en conformité avec les principes fondant la Charte des Nations Unies. Au titre de ses principes, GBP établira d’autre part une « barrière de Chine » entre ceux qui, par leurs dons, contribueront à son financement et ceux qui, au sein de son Comité Directeur, prendront, en toute transparence, les décisions d’orientation stratégique et d’engagement des dépenses.

Eric K. Noji, M.D. at Gombe Stream Research Center,
Gombe Stream Game Reserve in Tanzania

Global Biodiversity Protection 2011 ©